Grumer le vin : Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ?

degustation vin

Grumer le vin : Qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ?

La dégustation du vin est tout un art qu’il faut maîtriser. Après avoir apprécié sa robe, il y a plusieurs manières d’examiner le goût et les arômes du vin. Pour ne pas juger à tort de la qualité du vin, il vaut mieux connaitre ces manières et les suivre rigoureusement. Dans cet article, nous parlerons du grumage de vin. Qu’est-ce que c’est et à quoi cela sert-il ?

Qu’est-ce que c’est que grumer du vin ?

Le verbe grumer vient d’un nom ancien du grain ou de la peau du raisin (grume) utilisé dans la terminologie viticole. Ce mot est apparu dans la langue française au XVIème siècle et sera inscrit dans la neuvième édition du dictionnaire historique de la langue française. Le mot « grume » évoluera pour signifier le fait de déguster un vin jeune qui n’a encore rien perdu de ses arômes primaires. Les termes « grumer » et « grumage » sont tous dérivés de ce mot issu du latin gruma.

L’action de grumer le vin intervient dans la dernière phase de la dégustation. Pour grumer le vin, on en fait entrer une petite quantité dans la bouche et on la laisse descendre doucement dans la gorge. Ensuite, on penche la tête en avant pour faire faire demi-tour à la gorgée qui descendait. Quand elle arrive vers l’avant de la bouche, on aspire de l’air pour empêcher la sortie du vin et pour le ventiler. Pendant tout le processus, il est important de continuer à respirer légèrement par le nez pour ne pas manquer de sentir ses arômes. C’est ainsi que se déroule le grumage du vin.

À quoi ça sert de grumer le vin ?

La technique de dégustation du vin par grumage s’utilise à de nombreuses d’occasions. Vous trouverez par exemple en Bourgogne la confrérie des grumeurs de Santenay qui en fait usage. Le grumage de vin est connu pour être une excellente technique de dégustation du vin. Il sert notamment à décupler l’expression des arômes du vin. Ainsi décuplée, on peut mieux sentir les différents arômes qui composent le vin pour mieux les apprécier. 

Avec cette technique, on réussira donc efficacement à apprécier la qualité du vin grâce au phénomène de retro olfaction. Après avoir fini de grumer un vin, vous pouvez recracher la petite quantité que vous aviez absorbée, pour passer à une autre bouteille de vin. En résumé, le grumage de vin sert à décupler et diffuser ses arômes vers l’arrière de la bouche pour mieux en juger par retro olfaction. Durant le processus, le sens olfactif est tenu en éveil par un léger filet d’air que l’on inspire.

Quelle différence entre grumer et mâcher le vin ?

En dehors du grumage du vin, il y a d’autres techniques de dégustation de vin comme celle qui consiste à le mâcher. Il existe une grande différence entre ces deux techniques. Comme nous l’avons explicité dans cet article, pour la technique du grumage, on fait entrer un filet d’air dans la bouche. A contrario, mâcher le vin consiste à le garder longtemps dans la bouche. Pendant ce temps, on le mâche pour activer la salivation afin de faire ressortir toute la complexité aromatique du vin.

Le grumage du vin est l’une des techniques de dégustation du vin. S’il fait d’excellents effets d’appréciation de la qualité du vin, il est encore bien différent de la technique qui consiste à mâcher le vin.